Sur le carreau, sur le pavé…

Le projet “Dijon 3D” est abandonné.

Le peu d’enthousiasme des collaborateurs, le niveau informatique fort nul des potentiels partenaires, la politique des tweets remplis de fautes et de l’état d’urgence font qu’ici, en France, on préfère déléguer à de grandes entreprises américaines le soin de numériser le patrimoine et de faire œuvre ‘d’art’.

Qu’ils fassent donc, ces péroreurs de bas étage, ces politichiens.
Et comme disait l’autre: “la connerie a ses raisons que ni le cœur ni la raison ne comprendront jamais”.

Bonne année de merde, et ça vaut pour celle-là comme pour les suivantes 🙂

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.